CKWS newsUn récent reportage sur la chaîne CKWS souligne l’escalation très rapide du problême de graffiti, de « tags » sur les édifices de la région de Gananoque.

Ce qui a commencé avec quelques tags ici et là s’est rapidement multiplié, et manifesté avec des graffitis plus gros, plus visibles et surtout, plus nombreux.

Lorsqu’un graffiti se trouve sur un mur, SURTOUT lorsqu’il s’agit d’un tag, ça incite les gens à y ajouter du leur, donc à graffiter. Ça escalade très rapidement et plus un endroit devient graffité, plus il faudra d’efforts pour dissuader la récidive.

La solution la plus efficace? Une intervention rapide et diligente.