Sur la photo de droite : Un graffiti aperçu sur la rue MacTavish, autour du campus de l’université McGill. S’agit-il d’un message positif? D’un commentaire social? Par ses propos et son potentiel à toucher les gens, est-ce artistique? Un soutien positif parmi tellement de messages négatifs auxquels sont confrontés les Montréalais? Ce sont tous des possibilités. La question se pose;


Quelle est la valeur artistique du graffiti?


Certains peintres/graffiteurs, aujourd’hui rémunérés pour leur travail, font des murales impressionnantes, qui deviennent parfois des références culturelles. Vous n’avez qu’à penser à cet édifice (photo ci-dessous) au coin de Saint-Laurent et Sainte-Catherine. Tout montréalais qui a fréquenté le centre-ville le reconnaîtra.


Crédit : Source de la photo inconnueDans d’autres cas, alors que le graffiteur s’intéresse surtout à signer son nom de façon simple, de quelques traits avec une seule couleur, il s’agit plutôt d’un « tag ». Généralement fait sans autorisation, ce type de graffiti est plus souvent considéré comme une pollution visuelle. Ce sont ces tags que Solutions Graffiti est appelée à enlever le plus souvent.


La valeur artistique du graffiti est un sujet à l'origine de plusieurs débats, une journaliste nous a récemment posé des questions sur les notions de propriété intellectuelle du graffiti, de droit d’auteur. Difficile, par contre, pour le graffiteur de réclamer ce droit sans avouer avoir vandalisé une surface privée...


Chose certaine, la valeur artistique du graffiti, c’est une notion relative.
 
C’est également, soulignons-le, un graffiti qui a (probablement) été fait sans autorisation sur une propriété privée. Dans ce sens, la plus simple mesure est de savoir si le graffiti a été fait avec ou sans autorisation. Le reste, sujet à interprétation et débat, est aussi sujet à être nettoyé par notre équipe de professionnels.